Comment s’adapter au décalage horaire lorsqu’on voyage ?

Le décalage horaire est un facteur inévitable, lorsqu’on se déplace d’un endroit à un autre qui ne partagent pas les mêmes fuseaux horaires. Le cycle jour-nuit étant déterminé par les mouvements rotatifs du soleil, il est impossible de déroger aux exigences de ce décalage qui perturbe l’organisme. Néanmoins, il est possible de s’y adapter efficacement. Comment s’y prendre ?

Le réglage de l’organisme et de la montre

Le réglage de l’organisme est compliqué. En réalité, l’organisme n’est pas une machine qu’on peut régler en fonction des exigences du moment. C’est tout un processus qui conduit à choisir de s’adapter ou non aux changements. Ce qu’il faut faire lorsque vous prévoyez de changer de fuseau horaire, c’est d’exercer peu à peu votre organisme aux changements avant le jour J. Quant à la montre, il faut prendre le soin de la régler sur l’heure de votre destination, avant de sauter dans l’avion. Cela vous permettra à la descente de planifier vos journées et vos nuits en fonction de votre origine. En effet, si vous maintenez l’heure de votre lieu de départ, votre horloge biologique ne pourra guère s’adapter facilement aux nouvelles réalités auxquelles elle doit pourtant faire face.

Soigner son alimentation et éviter la prise d’alcool

L’alimentation est déterminante, si vous voulez passer de bons moments de voyage lorsqu’il y a décalage horaire. En effet, le trouble digestif est l’un des premiers maux qui affectent l’organisme. Il faut donc manger très léger et s’hydrater abondamment. Cela permet à l’organisme de s’approvisionner en nutriments nécessaires au métabolisme sans se fatiguer davantage lors de la digestion. La prise d’alcool est proscrite lors d’un voyage à décalage horaire, parce que l’alcool est à l’origine des troubles du sommeil. Or, vous êtes déjà vulnérable vis-à-vis du sommeil, puisque vous ne dormez plus au moment habituel. Si en plus de cela, ce sommeil doit être perturbé, vous ne parviendrez à rien arranger.