Quels sont les inconvénients de l’exode rural ?

La migration vers les zones urbaines a toujours marqué l’histoire de l’humanité. C’est le déplacement d’une population ou des personnes des zones rurales vers les villes. Ces dernières années, les chiffres ont augmenté en ce qui concerne cette migration. La raison expliquant ce phénomène surtout observé dans les pays occidentaux est la recherche d’Eldorado. Cependant, les inconvénients qui en découlent pèsent, car les dégâts dénombrés ces dernières années sont énormes. Quelques inconvénients sont mentionnés dans cet article. 

La surpopulation et le taux de criminalité en progression exponentielle 

Le simple fait de quitter progressivement les zones rurales pour les zones urbaines, les villes se peuple plus rapidement. Il faudrait que vous visitez ici pour mieux l’appréhender. Ce surpeuplement se manifeste surtout par l’accès difficile et même impossible des habitats plus abordables. Même les infrastructures commerciales publiques des marchés ne sont pas facilement accédées. Dans le cas possible, les plusieurs personnes sont agglutinées dans les mêmes logements. Les conditions de vie ne sont donc plus aisées. De plus, plus le taux de la population est élevé, plus le taux de criminalité est en hausse. Toutes les personnes qui entrent dans une ville ne sont pas de bonne foi. Il y a certains migrants qui sont des hors-la-loi poursuivis. 

Pression sur les infrastructures urbaines et les dégradations environnementales

 

Si le taux de la population connaît d’augmentation, l’état des infrastructures se dégrade de plus à cause des pressions que ces dernières reçoivent plus de pression. Les routes sont détériorées de temps en temps, les infrastructures des écoles reçoivent des pressions quand les effectifs sont pléthoriques dans les classes, de même que les infrastructures sanitaires. 

La flambée du taux de chômage

Si les taux de choses ont connu une flambée ces dernières années dans certains pays, c’est dû en majorité à l’exode rural. Le nombre de demandeurs d’emploi est supériorité par rapport au nombre d’emplois disponibles. Cette situation laisse les concernés dans des conditions de vie déplorables.